samedi 21 novembre 2009

Une nouvelle antenne relais à l'Ermite

Un beau jour, une demande discrète est affichée sur le panneau des annonces légales de la Mairie.
Une déclaration préalable de travaux pour l'installation de deux antennes relais par SFR:

(cliquez pour agrandir)
Cette annonce ne comporte aucune adresse, juste un numéro de parcelle, contrairement à toutes les autres déclarations:

Curieux....
Renseignements pris, cette parcelle correspond à l'Ermite qui supporte déjà deux autres antennes relais...
(cliquez pour agrandir)
De plus, aucune information des riverains n'est manifestement prévue, contrairement à l'engagement de l'Association des Maires de France (AMF) dans son guide de bonnes pratiques rédigé avec l'Associations française des opérateurs de mobile (AFOM).
C'est pourquoi le Collectif Citoyen a décidé en ce samedi 21 novembre de distribuer un tract aux habitants pour les informer:


Le tract distribué:

(cliquez pour agrandir)
(cliquez pour agrandir)

1 commentaire:

Christian Weiss a dit…

ANTENNES RELAIS 
Soutien des VERTS Guebwiller-Cernay

Service public ou intérêts privés ?

Après une opération d’information des habitants directement concernés par le projet d’installation d’une troisième antenne-relais de téléphonie mobile sur le toit de l’immeuble de la rue de l’Ermite à Guebwiller, les réactions de l’ ancien et du nouveau maire de Guebwiller sont révélateurs. M. Weber botte en touche-il n’ a rien à dire- et M. Rebmann prendra sa décision le 30 décembre. Quel cadeau réservera-t-il aux habitants ? L’installation sauvage d’un deuxième pylône à Lautenbach se fait déjà en toute impunité…
La confusion et l’amalgame entretenus en permanence sur ces installations polluent tout débat démocratique lorsqu’il y en a un. Ici il y a, dans les deux cas, pratiquement un passage en force sans information. Ce qui devrait être un service à la population est imposé sans aucune précaution. Que ce soit pour la téléphonie mobile qui émet des ondes électromagnétiques qu’aucun organisme ne garantit sans danger (sauf à en réduire drastiquement la puissance) aussi bien que pour la télévision numérique (où les opérateurs se battent sur ce nouveau marché en cours de généralisation), le principe de précaution ou l’intégration environnementale sont lettres mortes . Ne comptent que les seuls profit s financiers privés. L’installation d’antennes-relais pour la téléphonie mobile rapporte aux opérateurs et la location des toits rapporte au propriétaire. Les habitants eux sont soumis au bombardement perpétuel des ondes. La norme préconisée depuis des années par Les Verts est de 0,6 V /m alors que nous sommes en France entre 40 et 60 V/m. Concernant la télévision numérique, un opérateur a outrepassé tous les refus d’autorisation (émis par la maire de Lautenbach, Mme Maranzana) pour installer un deuxième pylône sur un terrain privé et loué, en pleine zone Natura 2000 à Lautenbach-Schweighouse alors que le mât voisin, installé depuis 30 ans, a de la place pour accueillir la TNT. Mais il vaut mieux offrir son nouveau pylône pour que d’autres opérateurs puissent s’y installer (moyennant finances) que de payer une location sur l’ancien. La concurrence du marché, la recherche des profits à tous prix, ignorent tout des respects sanitaire et environnemental.
Une enquête publique devrait s’ouvrir pour l’antenne-relais de l’Ermite et la Préfecture doit statuer pour celle de Lautenbach. La mobilisation des habitants a empêché une installation dans un quartier de Cernay récemment. Les Verts dénoncent tout passage en force de ces installations et seront aux côtés des habitants pour l’empêcher (à Guebwiller) et le faire enlever (à Lautenbach). Ils demandent aussi à la municipalité de Guebwiller de revoir la puissance de toutes les antennes-relais sur le territoire de sa commune et d’imposer la norme de sécurité actuelle (0,6v/m) aux opérateurs.

Pour Les Verts,
Christian Weiss
animateur–secrétaire